10/3/2021

Comment vendre plus en B2B ? Les conseils du Cabinet de Croissance CDW.

Développement Commercial
Par 
Cabinet de Croissance CDW

Nous sommes tous passés par là !

Que ce soit par téléphone, au porte-à-porte ou encore dans les cabines d’essayages : nous évitons toujours les vendeurs.

La crainte de devoir subir un discours de vente pompeux de la part d'un représentant trop empressé de vendre est un fait rédhibitoire pour la vente.

“Non, je ne souhaite pas donner suite à vos sollicitations linkedIn concernant un outil de prospection ultra-efficient pour ma prospection digitale en 2021.”

Nous utilisons tous un comportement d’esquive lorsque l’on sent que quelqu’un souhaite nous vendre un produit ou un service de manière trop “fracassante”.

De plus, pour bien faire notre travail de commercial, comment procéder lorsque l’on sait que 70% du parcours d’achat en BtoB vient d’une initiative personnel de l'acheteur ?

Les méthodes du vendeur moderne se transforment, en particulier si vous vendez des services ou des produits B2B.

Cet article vous permettra de savoir comment établir des tactiques de vente solides qui fonctionnent dans le monde des services en B2B 2.0.

Que ce soit la première fois que vous essayez de vendre en BtoB ou que vous soyez un dirigeant éclairé cherchant à stimuler vos ventes, cet article se veut répondre à toutes vos questions pour vous permettre de vendre plus en BtoB.

Appliquez ces principes fondamentaux de la vente B2B !

Impossible en B2B d’identifier un seul décideur. Les entreprises en B2B font intervenir un nombre importants de décideurs et de conseillers lors de leurs prises de décision d’achat.

La vente B2B est complexe !

Les ventes de solutions B2B s'inscrivent dans un canal de vente spécifique, qui nécessite une planification et une compréhension exemplaires de vos cycles de vente en fonction de votre persona.

Passons en revue les éléments de base de l'entonnoir de vente B2B à maîtriser :

1. Déterminez qui sont vos suspects.

La première étape de la procédure de vente en B2B consiste à déterminer qui sont vos suspects potentiels et à établir un "profil d'acheteur" sur lequel vous pouvez commencer à concentrer vos analyses.

Au début, cela vous paraîtra peut être difficile et vous passerez certainement beaucoup de temps à essayer de trouver les bonnes personnes à cibler, afin d’optimiser vos process de vente B2B.

Mais soyez rassuré, nous sommes tous déjà passés par là !

Le meilleur moyen pour commencer est de rechercher en ligne les entreprises qui, selon vous, sont susceptibles d'utiliser votre produit ou service. Dès que vous avez identifié un "groupe cible", vous pouvez créer un "persona".

Qu’est-ce qu’un persona ?

Un persona représente l’identité et les caractéristiques fictives de votre acheteur idéal, ou dans ce cas, de l’entreprise idéale ayant besoin de votre produit ou service.

Quelles sont les informations importantes à trouver pour la constitution d’un fichier de suspects ?

Créez une identité contenant les données démographiques, sa date de création, ses ressources financières, ses points d'inconfort et le type de service qu’elle consomme ainsi que les décideurs cibles à adresser (toute la chaîne de décideurs, du simple conseiller au payeur).

Avec le temps, les caractéristiques de votre persona ainsi que les points de contact à privilégier vous seront plus clair et vous le ferez par automatisme.

Éduquez votre cerveau à penser régulièrement : Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? Quoi ? Qui ?

2. Apprenez à connaître vos suspects.

Maintenant que vous savez qui cibler et où les contacter, nous vous invitons à aller plus loin.

Au Cabinet, nous vous conseillons de ne pas y aller de main morte.

Plus vous en saurez sur votre client potentiel, mieux vous serez à même de "parler" à ses exigences, ses intérêts et ses frustrations.

Le fait d'effectuer des recherches approfondies avant de commencer votre prospection vous aidera à mieux orienter vos potentiels clients vers les différentes étapes de votre canal de vente B2B.

N’oubliez pas : “Avant la prospection, se trouve la suspicion !” - Quentin Pasquier.

Une fois que vous avez réalisé une enquête complète et que vous avez créé un persona solide, contactez vos suspects. Que ce soit par courrier électronique, par appel ou par visio : veillez à ce que votre première impression soit excellente.

Pour faire bonne impression, concentrez-vous sur leurs besoins, puis éduquez-les doucement au sujet de votre activité, sans oublier les solutions que votre entreprise propose.

3. Favorisez les recommandations de vos clients.

Les recommandations constituent à 50 % du succès de votre entreprise en B2B, alors ne les négligez pas !

Les suspects qui entendent parler de vous par le bouche-à-oreille ou via une recommandation d'un client existant ont beaucoup plus de chances de devenir de nouveaux clients et sont moins susceptibles d'exercer une quelconque pression lors de la négociation du prix.

La preuve sociale est une source puissante de business de nos jours !

Si vous êtes “validé” par une entreprise de qualité avec laquelle vous travaillez, vous augmentez les chances que celle-ci vous recommande. Pour y parvenir, pas de secret : délivrez le maximum de valeur via votre offre B2B.

Vos clients actuels sont une source d'acquisition puissante lorsqu’ils vous recommandent !

Et pour cause, les recommandations sont tout aussi cruciales, voire plus importantes que votre suspicion à froid.

Si vous faites tout pour favoriser les recommandations en délivrant de la valeur au client, cela créera une expérience positive dans laquelle un client existant aura l'intention d’acheter à nouveau chez vous et de vous recommander auprès de vos futurs clients.

Que demander de plus ?

Comment qualifier vos prospects en B2B ?

Ok, vous avez enquêté, rencontré et discuté avec de potentiels clients. Il est maintenant temps de voir lesquels sont de bons candidats !

Afin de les qualifier correctement et/ou de confirmer qu'il y a une chance de réaliser une vente B2B avec certains de vos suspects, vous devez répondre aux 4 questions suivantes :

  1. Avez-vous un produit ou un service qui les concerne ?
  2. Êtes-vous en échange avec la personne qui a un pouvoir de décision dans l'entreprise ?
  3. À quel point ont-ils besoin de votre produit ou service ?
  4. Cherchent-ils à obtenir votre service ou vos produits tout de suite ou dans un avenir proche ?

Au Cabinet, nous savons qu’obtenir des réponses à ces questions n’est pas toujours chose aisée, mais lorsque vous répondez à ces interrogations, vous serez en mesure de prioriser vos actions commerciales vers les comptes et les affaires les plus intéressantes.

Nuturing et closing B2B : Prenez les bonnes décisions.

La qualification est une étape essentielle dans le processus de vente, car elle vous aide à scorer les clients potentiels en fonction de la probabilité que ces derniers passent à l’action.

Assurez-vous toujours de disposer d'un système performant, permettant de suivre les informations relatives à vos prises de contact, et de savoir où vos suspects se situent dans votre processus de vente.

N'oubliez pas que le processus de suivi est fondamental !

Vous ne voulez pas rater une vente simplement parce que vous avez perdu de vue vos clients dans le processus de vente, ou que vous avez oublié de les suivre ?

Un système CRM maîtrisé vous rendra les choses beaucoup plus faciles !

Il vous permet de différencier les simples suspects, des véritables prospects !

Gérer les réunions avec ses prospects.

La rencontre en face à face avec les prospects est la meilleure alternative possible lorsque vous avez l'intention de vendre vos solutions B2B.

Dans la mesure du possible, évitez de proposer une réunion au téléphone, car vous ne pouvez pas leur présenter vos solutions B2B comme il se doit.

Lorsque vous avez la possibilité de contacter un client potentiel, ne lui faites pas perdre son temps.

Veillez à tirer le meilleur parti de la possibilité d'être devant lui : posez-lui plusieurs questions, dressez avec lui une liste de sujets à aborder et réfléchissez à l'avance à la manière dont vous souhaitez que le rendez-vous se passe.

Le secret d'une réunion efficiente est la préparation !

Argumenter comme un pro de la négo.

Un bon argumentaire de vente B2B doit raconter et inciter.

Les points clés que vous devez présenter à vos clients potentiels sont les suivants :

  1. Qui vous êtes (incluez les hauts responsables de votre organisation B2B dans les réunions de closing).
  2. Votre organisation, votre objectif et votre histoire.
  3. Les éléments de valeur intéressantes à leurs yeux.

Après avoir présenté ces points de manière claire, rapide et informative, il est important que vous reveniez constamment sur ces derniers, pour vous assurer qu’ils soient parfaitement clairs dans l’esprit de vos prospects.

Cela ne vous suffit pas ?

Voici le déroulement type d’un entretien de vente B2B :

  1. Présentez-vous et présentez votre entreprise.
  2. Établissez le contexte (marché, concurrents…) et mettez en avant les points d’amélioration.
  3. Discutez des influences négatives des facteurs d'inconfort et introduisez vos solutions.
  4. Établissez vos tarifs et la valeur/le temps gagné que permettent vos solutions.
  5. Essayez continuellement d’obtenir des informations sur les besoins de vos prospects.

En établissant un plan de discussion et en préparant un pitch, vous pourrez mieux communiquer vos idées et votre proposition de valeur qu’en improvisant et en vous précipitant vers la conclusion !

L'utilisation du numérique est également recommandée, donc si vous avez un Ipad pour prouver la valeur de vos solutions, c’est parfait !

Si vous pouvez aussi envoyer à vos prospects une présentation à l'avance pour qu'ils puissent la parcourir, n’hésitez pas !

Faites les bonnes propositions, et closez !

Vous sortez de réunion, tout s'est bien déroulé et il est maintenant temps pour vous de rédiger une proposition commerciale bien rodée, en proposant un plan tarifaire adapté aux besoins de votre prospect.

Faire une proposition commerciale digne de ce nom et discuter du prix est un véritable art, car vous devez trouver un équilibre entre vos besoins financiers et les attentes du prospect.

Lorsque votre client potentiel souhaite discuter de votre proposition de manière plus approfondie, assurez-vous que vous soyez dans une attitude d’analyse, afin de mettre à profit les éléments d’informations présents dans la discussion.

Captez les signes non-verbaux : soyez attentif à toute l’information présente dans les mouvements de vos interlocuteurs ! Le langage corporel vous aidera à comprendre les véritables ressentis de votre client potentiel concernant le prix, ou vis-à-vis de vos propositions en général.

Rappelez-vous de bien avoir en tête la position du prospect dans l’entonnoir de vente : Le processus de vente B2B vous aide à comprendre les besoins de vos clients et à déterminer où ils se situent dans le processus de vente. Si vous venez tout juste d’entrer en contact, ne proposez pas vos solutions payantes à un prospect.

Soyez sincère et ouvert : Si vous êtes sincère et ouvert, votre consommateur sera beaucoup plus susceptible de vous rendre la pareille. S'il y a une transparence commune, il sera moins réticent et plus apte à vous partager son ressenti.

Ne paniquez pas, gardez le silence : Lorsque vous closez la vente, veillez à garder le silence. Certains moments sont révélateurs, alors soyez patient afin de pouvoir les utiliser correctement. Nous savons combien il est tentant de parler afin de combler un vide, mais sachez que ce réflexe ne vous aidera pas toujours.

L’art du closing en BtoB.

Super ! Vous avez vraiment fait tous les efforts nécessaires pour développer un lien fort et transparent avec votre client potentiel !

N’oubliez jamais que vous vendez de la valeur, et non un coût.

Rappelez donc à vos clients la valeur qu'ils retirent de leur achat et de leur partenariat avec vos services B2B.

Lorsque vous voulez conclure une vente, assurez-vous de répondre à leurs diverses demandes, d'être préparé et d'apprécier toutes leurs exigences. La majorité des acheteurs en BtoB vous demanderont certainement quelque chose avant de passer à l’action.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main pour faire passer vos prospects dans toutes les étapes de l’entonnoir de vente avec succès, voyons voir quelle mentalité et quels conseils sont utiles pour performer, encore plus !

Les 10 conseils du Cabinet de Croissance CDW pour vendre en B2B.

Lorsqu'il s'agit de ventes BtoB, les clients affirment qu'ils se soucient avant tout du résultat et du coût, mais en réalité, l’expérience de vente est tout aussi importante et décisive pour eux.

Si vous négociez gardez en tête que la relation que vous vous apprêtez à construire est tout aussi importante que vos arguments de vente !

Posez-vous alors les questions suivantes :

  1. Comment est-ce que je peux mettre en valeur ma marque et ma société à travers mes interactions ?
  2. Comment orienter cette personne vers des solutions B2B adaptées à ses besoins ?
  3. Comment puis-je me différencier de mes concurrents de par la prise de contact et la création de relation avec le prospect ?
  4. Comment mieux gérer mes prises de contact avec mes clients ?
  5. Comment puis-je construire une véritable relation de confiance, même après la vente, en instaurant des points de contact réguliers et pertinents ?
  6. Quelle note pourrais-je donner à mon approche de suivi ? Qu’en pensent mes clients ?

Gardez toujours ces questions (et leurs réponses) à l’esprit, et soyez toujours en quête d’amélioration !

Mais maintenant, faites place aux 10 conseil du Cabinet CDW en matière de vente B2B !

1# Maîtrisez votre parcours de l’acheteur BtoB à la perfection

Comme tout plan de développement commercial, les services et produits B2B nécessitent de mettre en place des stratégies adaptées à chaque typologie de client.

Les programmes de CRM peuvent vous aider à suivre les positions de vos suspects et prospects dans votre entonnoir de vente, les discussions ainsi que les notes destinées aux clients.

Il est cependant essentiel de noter que vous devrez aborder les questions suivantes avec chaque client :

  1. Objectifs : Quels sont les objectifs mesurables que vous pouvez atteindre avec eux ? Quand souhaitent-ils atteindre ?
  2. Plans : Quelles stratégies pouvons-nous adopter pour atteindre les objectifs fixés pour le client ?
  3. Obstacles : À quels défis allons-nous être confrontés pour ce client ?
  4. Calendrier : Quel est notre planning pour le client ?
  5. Plan budgétaire : Quel est le budget dont dispose le client pour bénéficier de nos services ou produits ?
  6. Besoin : Quels sont les facteurs d'inconfort qui doivent être réglés via notre prise en charge ?

En élaborant une stratégie commerciale rodée, vous pourrez traiter vos suspects et prospects correctement, par le biais de votre entonnoir de vente et de manière ciblée, sans avoir l'air pressé ou manipulateur.

2# Mettez en place une relation commerciale gagnant/gagnant

Les vendeurs les plus efficaces sont ceux qui font en sorte que leurs clients se sentent biens, alors ne soyez pas un robot transactionnel...

Au Cabinet, nous sommes convaincus du fait qu’une vente est avant tout une histoire d’aisance du prospect

De manière générale, lorsque nous vendons des choses, nous utilisons notre propre langage commercial, des phrases et des expressions que les clients ne connaissent parfois pas.

Vous voyez la barrière à laquelle vous pouvez vous heurter ?

Alors laissez un peu votre jargon d’expert de côté, et parlez de vos solutions comme si vous discutiez avec un enfant !

Évidemment, il va de soi que si vous vous rendez compte que votre interlocuteur dispose d’un bon niveau de connaissance dans votre domaine, vous devez adapter le niveau technique de la conversation en conséquence.

Faites donc en sorte que les expériences de vos prospects avec votre entreprise soient personnalisées et qu'ils puissent s'identifier et s’accorder à votre personne.

Pour ce faire, c’est votre travail de faire en sorte que votre langage soit facile à comprendre, et que vous répondiez à leurs besoins les plus sincères.

Tout l’enjeu est de montrer à vos leads que vous êtes faits pour travailler ensemble, notamment en leur faisant prendre conscience des nombreux points de synergie vous unissant.

Car dans le monde d'aujourd'hui, les gens profitent des avantages du numérique, mais le lien personnalisé et direct reste essentiel.

Les meilleures entreprises B2B sont dirigées par des personnes capables d'établir des dialogues profonds et pertinents, de développer des liens et d'aider les consommateurs à résoudre leurs problèmes.

Au fond, ce que votre client potentiel recherche, c'est la personne qui a le plus de chances de l'aider, et non pas quelqu'un maîtrisant l’Elevator Pitch à la perfection !

3# Pour vendre, ne cherchez pas à vendre !

Ne soyez pas le vendeur par téléphone, porte à porte ou aux stands de foire que les gens détestent !

Vendez sans avoir l'air de vendre !

De nos jours, les vendeurs les plus efficaces utilisent beaucoup la méthode de la formation.

La formation (notamment digitale) est un nouveau moyen d'accéder à un marché. Vous le retrouvez dans les clips vidéo explicatifs "Comment faire pour...", les webinaires et les podcasts.

Vous n’êtes pas là pour vendre, mais pour donner envie d’acheter !

Une chose est sûre : ces moyens sont efficaces ! Lorsque vous rencontrez des clients potentiels, soyez attentifs aux moyens qui vous permettront de répondre à leurs problèmes.

Recherchez des opportunités qui pourront vous aider à les positionner dans votre entonnoir de vente.

À noter aussi que la formation est un bon moyen d’aider vos clients potentiels à être informés au mieux, afin de faire les choix les plus judicieux.

Lorsqu'un consommateur découvre une nouvelle aide pertinente, le pouvoir mental de la réciprocité l'aide à développer sa loyauté (envers vous).

Lorsque vous animez une formation, évitez de parler de votre propre service ou produit, car cela supprime le pouvoir de réciprocité que comprend une relation sincère (et sans arrière pensée apparente) !

Faites donc preuve de ruse dans vos ventes et soyez moins explicite, concentrez-vous sur les exigences du client et non sur vos solutions.

4# Comprenez vos prospects et ne les harcelez pas

Pour trouver le meilleur équilibre entre le fait de trop parler aux clients potentiels et celui de ne pas comprendre leurs besoins, il est essentiel que vous sachiez exactement comment l’adresser : par téléphone, par courrier électronique, physiquement ?

Mais l’enquête ne s’arrête jamais !

Vous devez aussi connaître leurs préférences en matière de contenu (papier, texte numérique, vidéo...). L’approche que vous choisissez pour un client est fondamentale pour la suite de votre relation avec lui, alors ne laissez rien au hasard.

La méthode la plus efficace pour s'assurer que vous comprenez cela et en assurer le suivi est un système de gestion de la relation client (CRM) qui vous permet de voir combien vous les avez réellement appelés, quand et quelles ont été les conversations jusqu'à présent.

Les décideurs des entreprises sont des individus agités et régulièrement harcelés par des personnes qui veulent leur argent et leur temps. Notez cela et veillez à réduire les interactions, mais faites en sorte que chacune d'entre elles soit significative et fasse avancer les choses.

Ne soyez pas simplement une énième réunion sans valeur.

5# Changez pour un meilleur état d'esprit.

Si vous êtes un représentant commercial, il est très tentant de rester focalisé sur les chiffres et les ventes. Malheureusement, cela ne vous aide pas et vos prospects pourront vous voir d’un mauvais œil si cette obsession se fait ressentir.

Personne ne souhaite être poussé à acheter quelque chose. Faire croire aux gens qu'ils doivent décider maintenant ne fera que les contrarier. Votre prospect n’est pas un numéro, c'est un individu avec des besoins, de la passion et des facteurs de douleur qui ont besoin d’être solutionnés !

Aidez-les en considération !

Pour contourner ce problème, il faut réfléchir à la manière dont vous allez qualifier votre méthode de vente.

Votre objectif est de déterminer quel est leur but et comment votre offre répond à leurs problèmes. Lorsque vous abordez les conversations avec attention de cette manière, votre état d'esprit devient beaucoup plus authentique et les individus sont plus incités à collaborer avec vous.

Au Cabinet, nous conseillons à nos clients de toujours garder un bon état d’esprit, car de bonnes choses en découlent !

6# Posez des questions pertinentes.

En B2B, l’exploration du prospect ou du client est clé de réussite. Les enquêtes représentent l'un des outils de vente les plus importants car elles vous offrent des réponses sur la manière dont vous pouvez travailler efficacement avec les personnes en face de vous.

Poser des questions pertinentes est une habitude à prendre !

Lors d'une réunion avec des prospects ou clients, évitez les questions fermées, ayant pour seules réponses "oui” ou “non”, car elles font stagner votre conversation. Posez des questions ouvertes qui commencent par des mots comme : quoi, comment, pourquoi, où, quand ? Et ainsi de suite.

Vous obtiendrez ainsi des réponses plus "charnues" que vous pourrez utiliser pour créer efficacement des méthodes de publicité et de marketing, des produits de contenu et un plan tactique adapté.

Dans un premier temps, votre but est de corriger les points d’incompréhension ou de malaise.

7# Soyez bien informé.

Il n'y a rien de pire que d'avoir une réunion avec une personne qui ne comprend pas ce dont elle parle, et qui ne peut pas non plus détailler ces offres, produits et services de manière efficace.

Vous vous devez de connaître votre entreprise B2B si bien que vous pouvez rapidement adapter vos présentations de services et produits à votre interlocuteur. Vous devez être en mesure de relier de manière créative vos solutions aux objectifs des interlocuteurs et d'aider vos prospects à voir clairement comment votre entreprise peut les aider.

C’est aussi au dirigeant commercial d’une entreprise B2B que revient la mission de former ses équipes de vente, afin qu’ils connaissent tous sur le bout des doigts les offres que vous proposez.

8# Proposez des alternatives à la négociation !

Dans le business B2B, tout n’est jamais complètement uniforme. Les entreprises ont des exigences et des échelles différentes, vous devez donc être polyvalent et leur offrir des alternatives !

Ne commettez pas l'erreur de ne fournir qu'une seule option aux prospects inter-entreprises. Si vous le faites, les décisionnaires seront nettement plus susceptibles de chercher d'autres alternatives, de meilleurs prix, et d’autres alternatives chez vos concurrents.

Rappelez-vous cela : vos prospects cherchent avant tout une relation et une expérience personnalisée !

En offrant des choix, vous donnez aux clients l'impression que vous êtes prêt à répondre à leurs demandes et vous leur donnez le sentiment de pouvoir choisir en toute flexibilité.

Proposez à chaque organisation trois à cinq alternatives qui diffèrent en termes de coût et de valeur. Laissez-les choisir celle qui correspond le mieux à leur plan budgétaire et qui répond le mieux à leurs exigences. Les individus aiment le sentiment de choix, cela leur redonne le contrôle !

CF : La MESORE ou la méthode BATNA.

9# Partagez la valeur de vos solutions B2B.

Vos prospects ne sont pas fondamentalement intéressés par votre produit ou service, ils sont intéressés par le résultat que ceux-là leur apporteront.

Aujourd'hui, vous devez vous concentrer sur la vente de résultats sur lesquels ils peuvent compter. Soyez clair sur votre proposition de valeur et sur la façon dont vous vous différenciez de vos concurrents.

Les gens veulent savoir pourquoi vous êtes une meilleure option que d'autres, alors donnez-leur ce qu’ils veulent, et faites-leur gagner du temps de recherche !

Réfléchissez à l'avance à votre valeur pour une entreprise spécifique et commencez à mémoriser les avantages de vos services B2B afin de pouvoir les en faire part sans hésitation lors de vos rendez-vous commerciaux ! La confiance en soi ainsi que la préparation sont essentielles pour convaincre vos prospects, alors ne les négligez pas.

10# Argumenter grâce au numérique.

Étant donné que, en 2019, les 18-34 ans représentaient pratiquement la moitié des chercheurs/acheteurs B2B. Si vous ne vous connectez pas correctement aux canaux modernes, vous devez réévaluer votre approche, compte tenu de la part grandissante des utilisateurs numériques.

Selon le dossier actuel de Google, "The Altering Face of B2B Advertising And Marketing", 42% des clients B2B utilisent des smartphones tout au long de leur processus d'achat.

Vous devez donc contacter vos suspects et prospects via mobile et penser votre stratégie marketing mobilefrendly !

Cela peut se faire en ayant un site responsive, mais aussi en les contactant directement sur les réseaux sociaux (nous vous conseillons notamment de former vos commerciaux à la bonne utilisation de LinkedIn).

Vous souhaitez y voir plus clair ? Voici une liste des actions que vous pouvez mettre en place dans cette perspective :

  1. Créer des documents qui peuvent être envoyés par voie électronique pour que les clients puissent les évaluer.
  2. Sélectionner des plates-formes de commerce électronique optimisées pour mobile afin que les consommateurs puissent vivre une expérience satisfaisante.
  3. Faciliter l'accès au numérique, tant à votre équipe commerciale qu’à votre support client.
  4. Utiliser la prospection digitale pour faire la promotion de votre solution, le contenu et l'image de marque de l'entreprise.
  5. Avoir une présence et une homogénéité des ventes et des promotions sur vos différents canaux numériques.

Notre conclusion

Nous espérons que cet article vous a donné de bonnes idées et techniques pour commercialiser plus efficacement vos solutions B2B.

Inévitablement, les clients souhaitent obtenir ce qu'ils ne veulent pas qu'on leur vende. Ne soyez pas un vendeur de stand, mais un consultant B2B utile.

C'est votre travail, en tant que représentant commercial de solutions B2B, de faire en sorte que votre nouveau client ait l’impression d’être passé à l’action tout seul.

Pour plus d’informations et de conseils sur la vente B2B, n’hésitez pas à contacter le Cabinet, nous nous ferons un plaisir de vous aider !

Vous souhaitez en savoir plus concernant
notre accompagnement Comarketial ? 


Nous accompagnons 10 entreprises par an afin
de créer leur machine à vendre personnalisée,
Et si c'était à votre tour...

Êtes-vous éligible ?